Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat FO Cermex  -  Corcelles Lès Cîteaux et Lisieux

NAO 2016 : Première réunion sans réelles propositions… ni surprises…

2 Avril 2016, 11:00am

Publié par Syndicat FO Cermex

Le vendredi 1er avril 2016, nos quatre Représentants FO (Stéphane Herfort et Guy Terryn pour Lisieux, Franck Amiot et Pascal Pychardy pour Corcelles) ont participé à la première réunion NAO qui s'est déroulée en WEBEX entre Lisieux et Corcelles.

En introduction, la direction a fait un bilan des résultats sur les 3 dernières années et a terminé sa présentation en expliquant qu'il fallait demeurer prudent dans les investissements et surtout sur une éventuelle augmentation de la masse salariale. Une fois n'est pas coutume, celle-ci a fait abstraction de son sempiternel discours relatif au coût du travail élevé des salariés français et de la faible inflation INSEE. Le Directeur financier a "gentiment" ajouté que le gel des augmentations salariales avait certainement sauvé des emplois…

En réponse, les représentants FO ont fait remarquer que les informations projetées étaient très succinctes. Ils ont expliqué que les résultats mitigés de 2015 venaient principalement du fait qu'il avait été demandé fin 2014 de fabriquer un maximum de machines prévues début 2015, pénalisant de fait les résultats de ce début d'année. Ils ont également rappelé que le pôle commercial de CERMEX avait subi une profonde réorganisation lors de la fusion avec GEBO créant pour les commerciaux des changements importants nécessitant un temps d'adaptation indispensable pour, entre autres, s'approprier le nouveau portfolio machines.

Salariés "détachés" :

Nos représentants ont demandé :

  • Combien de salariés de Cermex travaillent exclusivement ou partiellement pour le groupe GEBO CERMEX ?
  • Quelle est la part de leur activité dédiée au groupe ?

Même si ces salariés travaillent pour le groupe (BSC 2015 - note 4/5), ils ne bénéficient pas des mêmes retombés et avantages sociaux que ceux du siège (prime intéressement 2015 - 1800€, prime vacances 500€, 13ème mois, etc.). Tous ces salariés "détachés" représentent une source d'économie considérable pour le siège du groupe. Les frais sont supportés par les établissements qui les hébergent et les rétributions financières déduites des management fees n'ont jamais prévu de récompenser l'effort fait par ces salariés.

Parts variables :

Pour rappel, lors des NAO 2015, la direction n'a eu de cesse de prôner la modération salariale. Nos représentants ont donc demandé aux dirigeants de CERMEX de leur prouver que cet effort était bien partagé par tout le monde. Il serait indécent voire scandaleux que des cadres dirigeants se goinfrent à grand coup de primes alors que d'autres subissent de plein fouet l'austérité salariale (Rappel : AG 2015 = 0%).

Nos représentants ont demandé :

  • Montant des parts variables versé en 2015 au COPIL (COmité de PILotage) de Corcelles ?
  • Montant des parts variables versé en 2015 au COPIL de Lisieux ?
  • Montant des parts variables versé en 2015 au CODIR (COmité de DIRection) de Corcelles ?
  • Montant des parts variables versé en 2015 au CODIR de Lisieux ?
  • Montant des parts variables versé en 2015 à la LT (Leadership Team) du groupe GEBO CERMEX ?

Harmonisation des avantages sociaux :

On peut toujours rêver !

Si cette année la direction proposait d'harmoniser les avantages sociaux entre les sites de Reichstett, Corcelles et Lisieux avec dans un premier temps l'instauration d'un 13ème mois (égalitaire), nous serions prêts à abandonner notre revendication principale : Une augmentation générale pour tous les salariés.

Il n'y a pas si longtemps, même avec un dialogue social parfois difficile, Cermex réussissait à harmoniser les avantages sociaux au sein de son propre groupe.

Soyons réalistes !

Cette année, l'actionnaire TETRA LAVAL SIDEL a une nouvelle fois maintenu ses directives d'austérité salariale. Aujourd'hui, il ne fait plus aucun doute que les dirigeants de Cermex n'ont plus aucune marche de manœuvre pour négocier quoi que ce soit. Le directeur général de Cermex SAS, signataire des accords d'entreprise, ne se déplace même plus pour participer aux négociations (GPEC, Temps de travail, Egalité Professionnelle, etc.), c'est dire le degré d'implication de nos dirigeants… On peut quand même comprendre leur désengagement car tout se décide à Reichstett et est ensuite cascadé par les RRH des filiales. Le PDG de GEBO CERMEX refuse de nous rencontrer et la DRH groupe est aux abonnées absentes…

Force est de constater que lorsqu'il s'agit d'harmonisation sociale, les nouveaux dirigeants issus de GEBO ont une étrange conception de leur valeur : "Avancer ensemble, notre force".

Conclusion :

A l'heure où nous publions cet article, aucune proposition concrète n'a été faite de part et d'autre et nous sommes dans l'attente des réponses aux questions posées ci-dessus.

Une nouvelle réunion sera programmée prochainement... nous vous tiendrons informés de l'avancée des négociations.

Les salariés Cermex vont certainement de nouveau devoir se mobiliser afin de faire entendre leur voix, en effet :

TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS, CE N'EST PLUS TENABLE !

NAO 2016 : Première réunion sans réelles propositions… ni surprises…

Commenter cet article