Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat FO Cermex  -  Corcelles Lès Cîteaux et Lisieux

Le dialogue social "made in GEBO CERMEX"

11 Octobre 2015, 17:04pm

Publié par Syndicat FO Cermex

Début septembre 2015, Madame Emmanuelle Bonneval (RRH de Cermex) a envoyé aux élus du Comité d'Etablissement de Corcelles une convocation pour le lundi 21 septembre 2015 ayant pour objet : Rencontre avec la Direction Gebo Cermex.

Sans plus d'explications, nos élus ont répondu à cette invitation par le message suivant :

Bonjour Madame,

Je me permets de vous demander si cette réunion est une réunion extraordinaire du CE ou une simple rencontre informelle. Vous devez savoir que les élus FO au CE ne participent jamais à des réunions informelles. Les salariés que nous représentons ne comprendraient pas que nous discutions avec leurs dirigeants sans qu’il y ait un compte rendu écrit à la clé.

Cordialement

Pascal Pychardy

A réception de ce message, la direction a décidé de programmer une réunion extraordinaire du CE de Corcelles, avec cet ordre du jour laconique : Rencontre avec la Direction Gebo Cermex

Lors de cette réunion, Monsieur Marc Aury (PDG de Gebo Cermex) a tout d'abord précisé que le groupe Gebo Cermex n'était pas concerné par les restructurations en cours chez Sidel.

Il a ensuite effectué une rapide présentation de la situation économique du groupe en insistant bien sur la seule activité qui ne progresse pas : l'activité "Packing", celle de Corcelles…

Puis, nos collègues "du comité des fêtes" ont posé quelques questions convenues d'avance afin d'aider la direction à faire passer ce message : Nous sommes une Société avec un Patron et une Direction qui veulent privilégier les emplois et les salaires.

Ne voyant pas les élus FO réagir à cette mascarade, Monsieur Marc Aury a interpellé notre Délégué Syndical. Celui-ci a rappelé l'ordre du jour de la réunion : "Rencontre avec la Direction Gebo Cermex", et précisé que si les élus FO avaient été au préalable informés des thèmes abordés lors de cette réunion, ils auraient certainement préparé des questions.

Nos élus ont fait également remarquer à Monsieur Marc Aury comment il pouvait affirmer : Je suis un Patron qui veut privilégier les emplois et les salaires, alors qu'il a donné comme consigne en début d'année à tous ses directeurs de sites de réduire le nombre de postes d'indirects.

Les élus FO ont bien entendu rappelé la position de leur syndicat sur la question des augmentations salariales basées uniquement sur la distribution de primes aléatoires (sans cotisations sociales) et l'impact néfaste de cette politique de rémunération sur le financement des régimes sociaux.

En résumé, la direction générale Gebo Cermex a fait passer, par le biais de ses représentants, le message suivant aux salariés de Corcelles :

  • Retard sur les commandes, principalement aux Services (focus sur cette activité, à booster pour cette fin d'année).
  • Retard sur l'innovation.
  • Pas d'embauche, et, en cas de départ, pas de remplacement systématique poste pour poste.
  • Pas d'augmentation générale des salaires, surtout lorsque l'inflation est faible. Et même avec une inflation en hausse, il faudrait au moins trois bonnes années, comme 2014, pour espérer obtenir une augmentation générale.
  • Si il y a des sommes à redistribuer, privilégier les primes sans "charges sociales".
  • Etc.

Au vu de certains propos inquiétants tenus par Monsieur Marc AURY lors de cette courte réunion, les élus FO ont demandé, dès le lendemain, que le document "projeté" à cette occasion leur soit remis afin qu’ils puissent l’analyser. L'objectif était de pouvoir poser une série de questions auxquelles Monsieur Marc AURY aurait pu répondre lors d'une autre réunion du CE.

En réponse, la direction générale du groupe a refusé de transmettre le document et d'organiser une réunion complémentaire (voir l'échange de messages en lien).

En conclusion, la stratégie de la direction générale, caractérisée par une absence de dialogue social et le refus de tout débat contradictoire, tel un rouleau compresseur, sans concertation ni critique, risque de conduire à terme l'entreprise dans une impasse et provoquer le désengagement total des salariés.

Le dialogue social "made in GEBO CERMEX"

En lien, la correspondance de notre Délégué Syndical faisant suite à cette réunion

Commenter cet article